Angela Merkel nue ! – enfin presque – dans les mags allemands

Grâce à Oparachake, j’apprends, non sans enthousiasme, qu’une marque de sous-vêtements allemand a fait poser des hommes politiques, allemands aussi, en liquette. Et qui c’est, hein, la chef des hommes politiques allemands?

 

Ben c’est Angela Merkel.

 

Qui ne pose pas en liquette, mais en slip et soutien-gorge.

 

D’ailleurs, aucun ne pose stricto sensu en liquette, ils sont en caleçon, ou boxer, enfin je ne suis pas hyper forte en sous vêtement masculin (en féminin, je ne maîtrise pas des masses le vocabulaire du dessous non plus, je les porte, mais au final j’en parle peu).

 

Die Welt, apparemment, regrette que rien ne ballotte ni ne pendouille, dans les chairs de personnages politiques ainsi offertes à nos regards ; ouais ; faut-il réellement le déplorer? Aurions-nous aimé voir des vrais corps de vraies personnes qui passent leur temps dans des bureaux à ne pas faire de sport? Ils auraient pu choisir des modèles un peu plus replets, mais c’est déjà pas mal.

 

Perso, je suis bien contente de voir ce corps de femme, plus nettement ronde que les rondes évoquées dernièrement par un fameux magazine féminin, et déclencheur d’une vague d’ire blogoféminine à laquelle je m’associe, avec retard, mais le coeur y est. Ça serait déjà un sacré progrès si nous pouvions voir des corps de ce genre dans les pubs. Quand on se regarderait dans la glace après, l’écart à la moyenne, si je puis dire, disons l’écart visuel avec ce qu’on nous montre, serait moindre, et on se sentirait moins mal. Ils pourraient même élargir encore un peu les mesures, ça serait parfait.

 

Bon, par contre Angela se marre, n’allons pas trop loin, la ronde est rigolote, forcément, il faut peser 40 kilos pour avoir l’air de penser – l’air seulement, faute de nutriments, un top model ne pense pas, ou à son prochain repas – d’où, probablement, leur air toujours un peu hagard. Pourtant,  vu le contexte, Angela pourrait avoir l’air moins joyeux? Non?

 

Mais surtout, mais surtout, mais surtout, je pose la question : sachant que le sous-titre de la campagne est “Nous donnons tout pour relancer la croissance”, et bien que – notre Président l’a affirmé – notre pays aille vachement bien, même qu’Angela elle doit faire tout ce que Nicolas dit tellement c’est le boxon de l’autre côté des Vosges, quand, demandé-je, aurons-nous droit à une pub avec Nicolas Sarkozy, les trois Christine, Rachida Dati, MAM, François Fillon, et, last but not least, la charmante Rama Yade, en culotte et soutif?

Lagarde plus influente que Sarkozy et Obama selon le Time

Je me demande vraiment, mais alors vraiment comment ils font leur classement, mais je crois que les gens votent à la petite semaine. Ils espèrent que c’est fun : eh bien, ça l’est pas mal…

 

La personne la plus influente dans la catégorie “Leaders et Révolutionnaire”, selon leTime, c’est Ted Kennedy. Ah bon. Bon. Je note. Mais c’est après que ça devient encore meilleur. Christine Lagarde en troisième place.

 

Attends, je re-vérifie, le temps de m’habituer à voir en elle une leadeuse révolutionnaire ; ou est-ce un et non cumulatif? Il faut peut-être comprendre leadeur OU révolutionnaire? Christine Lagarde est-elle leader? Attends non, ou révolutionnaire? Attends, on va lire l’article, le temps que je me réinstalle sur ma chaise, j’étais tombée. Remarque, si on regarde bien la photo, on lui voit une lueur dans l’oeil. Leadeuse, la lueur? je vois pas bien… révolutionnaire, peut-être… Je sais pas.

 

Time

 

Alors plus loin y a Sarko. En 14 ème place. Songeuse je reste toujours, leader je discerne, mais révolutionnaire… On penche pour quelle option?

 

Alors, on note un narco trafiquant en sixième place, ça calme… Je ne comprends plus. Sur la photo, le narco trafiquant est en doudoune et on dirait qu’il est à la messe ou qu’il a une connerie à avouer à sa maman. Pas leader, pas révolutionnaire.

 

Time

 

Pour Sarko, ils ont mis une interprétation de son portrait, je crois qu’il y a une pointe d’humour… Hillary Clinton est avant Sarko et Angela Merkel après… On note l’absence de Berlusconi, occupé à recruter des jeunes filles pour le Parlement, et Barack Obama est en fin de classement.

 

Brad Pitt est en cinquième place de la catégorie “Builders et Titans” et Madof à la fin. Sympa. De plus en plus curieux, le classement…

 

Dans “Heroes et Icons”, number one, Michelle Obama, et plus bas, Georges Clooney. Alors pourquoi Brad est dans les Builders? J’y comprends rien. C’est le tracteur qu’il a donné à un africain? Ah non, c’est parce qu’il a aidé la Nouvelle Orléans. Ooooh, mais je ne savais pas. (Je loupe tout) Chapeau, Brad. Ah bin, je vais peut-être le re-aimer, alors?

 

La liste entière est là… Je suis intéressée par toutes suggestions interprétatives… D’un autre côté, n’est-ce pas une tarte à la crème de la blogosphère que d’affirmer, sur un ton non dépourvu d’ironie légère, masquant une amertume honteuse, car la vraie beauté est à l’intérieur, on le sait tous, quoique, mais quand même – que, je cite, “les classements ça veut rien dire”?

 

Wolverine, c’est Serval (ou l’inverse ?)

Oui, parce que du tempts où je lisais la BD, c’était Serval. Du temps où je lisais les Strange et Super-Strange que je m’achetais en cachette et je planquais dans mon cartable car pas question qu’on me laisse acheter ça, quelle horreur ces mag, pensait mon entourage, alors je me planquais.   J’ai du reste mis un certain temps avant de réaliser que le Wolverine de X-Men devait être mon Serval.

 

Quand je lisais, il avait un charmant costume bleu et jaune, un peu flashy, mais faut ça pour un super héros, ils sont très bling bling.

 

Mais qui est Serval? Wolverine? Ou Hugh Jackman?

 

Eh bien c’est un homme déchiré. Si. C’est très dur pour lui. C’est pour ça que je l’aimais, je voulais le consoler…Il a été utilisé et manipulé par l’armée américain et du coup il est amnésique. Un coup de stress et paf ! Il sort ses griffes. Mais c’est pas qu’il est méchant, hein. Non, c’est le stress, la manipulation, tout ça. En fait, Wolverine il a besoin d’amour. Hein Hugh?

 

Cet article titre, avec un humour tout en finesse : Hugh Jackman, un artiste au charme acéré. Et nous apprenons que le personnage a été défendu “toutes griffes dehors”. Bon, après ils arrêtent, ça aurait fait beaucoup.

 

Et moi j’apprends que Hugh Jackman est plus shakespearien que X-Men, et sa femme lui a dit : mais tu ne vas pas faire ce film, quand même. (Retourne jouer mort d’un commis voyageur – tiens, ça me rapelle Soap, un film hilarant – rien à voir). Non mais sa femme, de quoi elle se mêle. Heureusement qu’il a dit non. Non parce que en comparant les deux, je préfère Hugh Jackman. J’avais des gouts bizarres quand j’étais gosse, quand même. (et sinon ma préféré c’était Ororo – Tempête, ils l’appellent comment dans le film? Celle qui a des cheveux blancs). Le film sort aujourd’hui et j’irai le voir et je ne formulerai aucune critique de quelque sorte que ce soit. Par principe, j’aime les super héros, même si le film est exécrable, ce qui est, hélas, fréquent.