La guerre Google-Facebook se profile à l’horizon…

La guerre FacebookGoogle aura bien lieu.

Depuis quelques jours, courait sur le Web la rumeur que Google préparait un concurrent à Facebook, appelé Google Me. Tout est parti d’un tweet Kevin Rose, fondateur de Digg, évoquant précisément cette “huge rumor”.

Le tweet en question n’est plus en ligne, mais on peut encore le voir grâce à Google cache :


capture

Naturellement, depuis, ça twitte, ça bruisse, ça blogue, mais rien de net. Aaaargh, argh, frustration.
Mais c’est maintenant beaucoup plus officiel car depuis, l’ancien CTO (chief technical officer) de Facebook, Adams D’Angelo, s’y est mis. ” Ça n’est pas une rumeur”. dit-il sur Quora, un site de Question/Réponse.  Il évoque un «un réseau de première classe complet».

capture

Google a peur.
Eh oui, peur : après avoir prédit le ralentissement de l’activité Facebook et constaté qu’il n’en était rien, une sueur glacée a dû couler le long de la colonne vertébrale des dirigeants de Google. D’où le projet, avec grosses sommes et armée d’experts travaillant dans l’ombre.
Ce projet n’aurait rien à voir avec les précédents, rien à voir avec Google Buzz (erreur catastrophique sur la vie privée au début, flop ensuite), ni Google Profiles (qui ennuie tout le monde) ni Google Wave (LA vague devenue vaguelette). Le fait est que Google doit se reprendre.
Il s’agit de lutter contre Facebook et sa base de 500 millions d’utilisateurs, et ses horribles petits boutons “Like” qui fleurissent partout… Et qui aurait le projet de lancer un moteur de recherche basé justement sur l’activité de ces petits boutons Like… La popularité serait ainsi évaluée en fonction des opinions des internautes et non plus par l’analyse des backlinks.

La guerre, donc. Les premières opérations de déstabilisation par l’info et l’intox de l’adversaire ont commencé, comme on le voit. On attend la suite. Et non sans impatience.

Guerre Google Facebook.

Advertisements

Enfant de la balle – Nouvelles d’Afrique, Nouvelles de foot

Nouvelles d'Afrique, nouvelles de foot

Le foot, vu d’Afrique, en 11 nouvelles.
Ils viennent d’Algérie, du Maroc, de Djibouti, du Congo, du Soudan, du Sénégal, du Togo, du Nigéria, de l’Île Maurice et d’Afrique du Sud. Pour la première coupe du Monde organisée en Afrique, chacun des auteurs de ce recueil s’est prêté au jeu, qui consistait à rédiger une nouvelle dans laquelle le foot tient un rôle particulier. Parmi eux, Wilfried N’Sondé, Alain Mabankou, Laila Lalami ou Abdourahman A. Waberi.
Réussi : le foot est au premier plan :  il est la vie, il est l’amitié des enfants entre eux, leur complicité, au delà des règles qui prétendent l’emprisonner. Objet de rêves et d’espoirs démésurés, qui emportent le corps et l’esprit parfois bien loin du continent africain, il occasione des désillusions amères. Utilisé, manipulé, exploité, il cause le désordre,  la destruction, la mort.
J’ai aimé l’évocation de l’Afrique, des foules, des rues poussiéreuses, des terrains improvisés, de la fièvre, des troquets où l’on suit les matchs sur des chaises en plastiques  qui débordent dans les rues. Ainsi que l’angle, nouveau pour moi, de ces récits, au dessus desquelles plane l’ombre d’une Europe, par contraste froide, et noire, comme la flache où jouent, dans le crépuscule embaumé, des enfants tristes.
Ces 11 nouvelles sont 11 petits bijoux, pour découvrir un autre foot.

Enfant de la balle – Nouvelles de foot, nouvelles d’Afrique, Editions Jean-Claude Lattès

Enfant de la balle – Nouvelles de foot, nouvelles d’Afrique

Brad Pitt et la marée noire : film en prévision ou pas ?

La rumeur court à Hollywood que Brad Pitt songe à réaliser un film sur la Marée Noire du Golfe du Mexique.
II serait actuellement en train de rencontrer desproducteurs, des financiers et des agents pour réunir les fonds nécessaires et donner corps à ce film. En effet, il aime la Louisiane, dans laquelle il a une maison.
Ceci, d’après le journal Daily News.
Mais d’après Gossipcop, il n’en serait rien. Brad Pitt n’a entendu parler de rien.
Bref, on n’en sait rien.

Mais alors, pourquoi en parler ? En bien, outre le fait que ça permet de parler de Brad Pitt, j’en profite pour un point actu marée noire :
Les autorités locales ont annoncé dimanche (27 juin) que du pétrole liquide s’est déversé sur des plages du Mississippi, jusqu’à présent relativement épargnées par la marée noire .
Belle Fontaine Beach et Lake Mars Landing ont été particulièrement touchées, et dans les jours suivants, les vents devaient pousser plus de pétrole vers les côtes.
Cela fait donc quatre états touchés : le Mississipi, la Louisiane, l’Alabama et la Floride.
La tempête Alex, qui devient de plus en plus puissante, perturbe les opérations de récupération du brut dans le Golfe du Mexique.

Tu sais que tu es en Espagne quand tu peux gagner un jambon à la tombola

Partout dans le monde, on peut trouver des fêtes foraines ; enfin, en Espagne, il me semble que le quota de fêtes par habitant est quand même légèrement plus élevé qu’ailleurs. Avec des lots à gagner. Et on a quoi comme lots ? Des nounours, des ustensiles plus ou moins utiles, fabriqués en Chine, des trucs et des machins divers.
Mais dans quel autre pays peut-on gagner des jambons ? hein ? La preuve par l’image. Voilà ce que nous avons pu constater (non sans motivation) dans la fête foraine du bled pueblo local.

Tu sais que tu es en Espagne quand … tu peux gagner un jambon à la tombola.

Jambons fête foraine

Il va falloir que je me fende d’un post sur le jambon. On croit tout savoir sur le jambon. Mais on ignore trop de choses (par exemple, que les premier producteurs et consommateurs au monde sont les Espagnols). J’ai même trouvé un prospectus qui précisait que le Iberico est bon pour la peau et le système cardio-vasculaire. (mais j’arrive pas à le retrouver sur le net….)

Stéphane Guillon est viré de France Inter, selon Jean-Luc Hees dans une interview au Monde

D’aucuns l’ont rêvé, Philippe Val l’a fait (ou Jean-Luc Hees).

Jean-Luc Hees confirme la chronique matinale de Stéphane Guillon.

Dommage, pour son acidité et sa liberté de parole ; tant mieux (pourvu qu’on le retrouve ailleurs), car ça n’était pas forcément le plus intéressant d’entendre ses récriminations à propos de sa direction. Obligé de se renouveler, espérons qu’il sera toujours aussi acide, et plus pertinent.