Joanna et le bonheur…

Elle s’appelle Joanna.


Comment l’ai-je rencontrée ? Virtuellement.
Donc, un hasard – mais faut-il parler de hasard ? – m’a fait atterrir sur son blog, Moodstep. Et puis, intéressée et curieuse, je lui ai écrit et nous nous sommes parlées via Skype.
J’ai ainsi fait la connaissance d’une personne sympathique et pleine d’idées légères et gaies comme du champagne.

Joanna, le background


Joanna est d’abord une voyageuse ; à 18 ans, elle part pour un voyage autour du monde : Mailaisie, Thialande, Nouvelle Zelande, Hawai.
De retour en France, elle suit des études mais il lui est dificile de trouver un emploi en France : vu son parcours, on lui propose essemtiellement des postes à l’étranger : qu’à cela ne tienne, elle repart : USA ; Hollande.
Désireuse de rentrer en France, elle participe alors à un incubateur d’entreprise à Paris, dont elle ressort avec l’idée, je veux dire, L’idée, THE idea : mettre le bonheur au centre de son existence.

Joanna, le projet, première étape

Joanna commence par créer une application I-Phone sur le bonheur, hélas maintenant indisponible. Mais j’en dis un mot tout de même : chaque jour, vous pouviez taper votre humeur, découvrir l’humeur des gens autour de vous, et vous comparer avec le niveau de bonheur des autres pays autour de vous.
Pas mal, non ? parce que, ce faisant, cela vous permettait de réaliser une rapide introspection. Pour parvenir, peut-être, à la conclusion que nous n’allons pas si mal que ça. Sauf, naturellement, à certains moments de notre vie, mais c’est déjà pas mal de s’interroger là dessus et de prendre conscience que tout va bien quand… tout va bien.
Dommage que cela ne soit plus disponible : utiliser la technique pour s’obliger à un peu d’introspection, n’est-ce pas une chouette idée ?

Joanna, le projet, étape 2

Mais ça n’est pas fini. Les interrogations de Joanna relativement au bonheur trouvent des échos chez plusieurs autres personnes et les voilà qui décident de fonder une association et d’organiser des séminaires sur le bonheur (je résume).
Une idée qui n’est pas sans rappeler les séminaires sur la pensée positive, mais l’idée d’un séminaire sur le bonheur nous vient tout droit de la philosophie grecque et c’est tout de même plus punchy que la pensée postive, new age, concept américain.
D’où, l’association Happylab, que vous pouvez retrouver là.

Pourquoi ça me plait

J’aime l’idée d’une recherche du bonheur, je répète : dans cette idée , il y a quelque chose de grec (ancien) et de XVIIIème (le siècle).

Mettre en place une série de “petits trucs” concrets pour se mettre de bonne humeur et voir la vie du bon côté – excellente idée, pour quelqu’un comme moi, je me plains toujours et trouve tout, moi comprise, nulle, et c’est mal.
Or, en seulement 30 minute de causette avec Joanna, j’ai retenu deux points :

Bnwz
Les gens heureux sont ceux qui réussissent à être reconnaissants envers les autres, de tout ce qui leur arrive.

Bnwz
Une idée à la fois simple et complexe : en effet, il est facile d’être reconnaissant envers ceux qui nous aident, mais il est nettement plus difficile de l’être envers ceux qui nous font, à une degré plus ou moins important, du tort. Pourtant, “ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort”, donc il faut tenter de tirer profit y compris des échecs, difficultés, problèmes, sans sombrer dans la culpabilisation, du genre : c’est normal que ça ait merdé vu que je suis nul(le). Une idée que j’ai déjà rencontré et qui, bien utilisée, s’avère très positive.

Bnwz
Il faut chaque jour apprendre à se focaliser sur les choses positives.

Bnwz
Et là, on est dans quelque chose de très simple, et pourtant essentiel. Que celui ou celle qui ne termine pas sa journée en pensant : Ah, merde, je suis nul(le), j’ai encore oublié de…. je n’ai toujours pas…
Désormais, je prends un peu de temps pour penser à tout ce que j’ai fait – et pas à ce que je n’ai pas fait.
Et durant le reste de la journée, je m’efforce de faire un peu plus de choses, pour y repenser le soir…

Pour aller plus loin sur le sujet, avec Joanna.

Le prochain séminaire sur le bonheur organisé par Happylab aura lieu le 30 avril à Paris. Pourquoi ne pas vous y inscrire ?

Forum Happylab

(ce post fait partie d’une série à laquelle je compte bien me tenir, à propos des entreprises ou inventions dans et hors du web, originales, dont j’entends parler au hasard de mes pérégrinations. L’idée, ce serait d’interviewer les personnes à l’origine de parcours ou de choix originaux, ou différents, ou juste curieux à mes yeux)