Ce qu’une victoire en Coupe du Monde pourrait coûter à l’Espagne…

Ça avait l’air d’une drôle de bonne idée, les promotions avant la Coupe du monde, en début d’année, mais ça pourrait coûter cher aux entreprises espagnoles qui se sont engagées. Petite revue des primes et cadeaux divers promis en cas de victoire de l’Espagne à la Coupe du monde.
Les primes classiques : Toshiba s’est engagé à rembourser les téléviseurs et les portables de gamme moyenne ou haute achetés entre le 10 avril et le 10 juin. PC City a promis d’offrir, sous forme de bons d’achats, 10 euros par but espagnol pour toute télévision LED d’au moins 32″ achetée entre le 29 avril et le 10 juin. Tom Tom a lancé une offre deux mois avant le Mundial : remboursement de quatre modèles de GPS achetés entre le 15 avril et le 8 juin. Très classique, RAS. La prochaine fois, ils feront comme Media Markt (voir plus bas).
La prime risquée : c’est la banque Banesto qui doit faire la grimace : elle pourrait avoir à payer 10 millions d’euros à ses clients si l’Espagne remporte la Coupe du Monde. En effet, la banque a proposé à ses clients, en début d’année et jusqu’à fin mars, un produit spécial Mondial, le compte de dépôt “Deposito Seleccion” : le rendement de 3% passerait à 4% en cas de victoire au Mondial. Bon moyen d’attirer les liquidités… Mais en cas de victoire, les banquiers devront mettre la main au porte-monnaie.
La prime futée : Il y a deux ans, lors de l’Euro, Media Markt avait eu la bonne idée d’offrir les téléviseurs en cadeaux si l’Espagne remportait le tournoi… Las, l’Espagne a gagné ! Et la marque a dû débourser 1.700.000 euros. Cette année, prudente, Média Markt a soumis son offre à une condition : que l’Espagne gagne TOUS les matchs… Héhé, malin : la Roja a perdu le match contre la Suisse : Ouf. Les dirigeants de Média Markt pourront se réjouir de l’issue du match sans sueurs froides.

La prime polémiques des joueurs : si les Espagnols remportent la Coupe du Monde 2010, les joueurs de la Roja toucheront à peu près 600.000 euros chacun : c’est la somme la plus importante versée par une fédération (rappelons que pour les Bleus, la somme estimée était de 300.000 euros). Evidemment, il en va de l’Espagne comme de la France : durement touchée par la crise, elle est choquée par ces sommes mirobolantes. La morale est sauve : les joueurs de la Seleccion se sont engagés à verser une partie de cet argent à des OGN africaines. Mais il y a fort à parier qu’un geste plus local serait le bienvenu.

(post initialement rédigé pour le Post)

NB : Quant à moi, je suis, ou plutôt je vis la coupe, ce soir, en compagnie de mes voisins… Ambiance en perspective…

Ce qu’une victoire en Coupe du Monde pourrait coûter à l’Espagne…

Advertisements